-A +A

Edito

photo portrait alain fuchs noir et blanc

Alain Fuchs

Président du CNRS

Le handicap est un enjeu collectif. Il est l’affaire de chacun d’entre nous, chercheurs, ingénieurs et techniciens.

 

Newton, Einstein et Rousseau étaient bègues, Homère, Milton et Braille, aveugles, Heinrich Schliemann, Graham Bell et Thomas Edison, sourds. Chacun de nous sait ce que la science et les humanités leur doivent. De son fauteuil, Stephen Hawkins renouvelle notre compréhension de l’univers et plus près de nous, à leur manière, Alexandre Jollien ou Josep Schovanec, par leur engagement, nous rappellent que toute singularité est une richesse et nos talents procèdent de nos diversités.

Au CNRS, la démarche d’insertion des personnes en situation de handicap découle à la fois de la volonté de diversité et de solidarité. Elle s’est traduite par deux plans d’actions couvrant chacun une période de quatre ans, qui ont donné lieu à des protocoles d’accord signés avec les partenaires sociaux. Elle a également bénéficié du soutien sans faille du fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique qui nous apporte une participation financière substantielle.

Les objectifs des plans précédents s’inscrivaient pleinement dans les dispositions de la loi n°2005-102 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Leur traduction en actions a fait évoluer la vie collective de l’établissement, en contribuant à ouvrir les esprits pour aider progressivement à dissiper les barrières de la discrimination.

Dix ans après la parution de la loi, ce nouveau plan Handicap doit franchir une nouvelle étape en faisant en sorte que le « réflexe handicap » soit intégré dans chacune de nos décisions. Le handicap est un enjeu collectif. Il est l’affaire de chacun d’entre nous, chercheurs, ingénieurs et techniciens.

 

Alain FUCHS
Président du CNRS